AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 25
Age : 25
Localisation : New York
Némésis




MessageSujet: Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley Mar 22 Oct - 11:18


Qu'on se le dise, la jalousie est un zèle égoïste et malheureux.
TU T'AVANCES INSOLENTE ET SI BELLE, TOUS LES HOMMES TE REGARDENT, TE DÉSIRENT...

✤ Némésis ✤ feat ✤ Angélique ✤

Les derniers rayons du soleil s'effaçaient lentement derrière la cime des arbres, et de lourds nuages annonçant une tempête approchaient. Au beau milieu de la forêt, là où l'obscurité naissait déjà, une meute d'énormes loups avançait, mais ce n'était pas des loups ordinaires. C'étais des Lycanthropes...

A la tête de la troupe se tenait une énorme louve, entièrement noire, à l'exception de sa patte avant droite où se situait un croissant blanc. Autre caractéristique: Une boucle en or prenait place sur son oreille droite. Le museau ensanglanté, elle reniflait l'air en quête de sa proie qu'elle savait toute proche. Un grondement sourd sortit du fond de sa gorge et elle stoppa net. Le reste du groupe suivit le mouvement et attendit ses instructions, reniflant eux aussi l'ambiance de la forêt avec dégoût. L'ennemi était tout près... La louve poussa un bref aboiement. L'un de ses compagnons entraîna une file de loups sur sa droite tandis qu'elle partait avec le reste de la meute vers la gauche. Ils finirent par encercler leur proie. Au milieu du cercle, se tenait un jeune homme à la peau pâle et aux yeux rouges, lèvres retroussées, il avait plaqué ses deux mains sur une large blessure se situant sur son flanc. La louve retroussa ses babines, on aurait pu croire qu'elle souriait. Le vampire lui adressa un dernier regard avec que la troupe ne se jette sur lui, crocs en avant...

Le massacre terminé, la louve repartit de son côté, seule. Les feuilles crissaient sous ses coussinets, l'air s'était rafraîchit. L'automne approchait. Son souffle laissait dans l'air de petits nuages de fumée blanche, élément vaporeux se perdant dans l'obscurité de la forêt. La bête accéléra l'allure, ayant quelques projets en tête. Arrivée à l'orée du bois, elle se dirigea vers un fourré qui se mit à bouger. Quelques minutes plus tard, une jeune femme au long cheveux blonds en ressortit en prenant soin de regarder autour d'elle. Elle n'était vêtue que d'une simple couverture en patchwork qui la couvrait des épaules aux genoux. Prudemment, elle marcha doucement jusqu'au chalet se situant plusieurs mètres plus loin. Sortant la clé du pot en terre cuite se situant sur le rebord de la fenêtre, elle ouvrit la porte et y entra. Le froid la fit frissonner, et elle se dirigea bien vite vers la cheminée, arrangeant les bûches afin d'allumer un bon bon feu. Bientôt, la chaleur rendit l'endroit bien plus accueillant, y projetant une douce lueur tamisée. La demoiselle se dirigea vers la baignoire qu'elle poussa devant la cheminée afin de récupérer le plus de chaleur possible. Puis, elle mit à bouillir de l'eau afin de le remplir. 10 min plus tard, la jeune fille ôta la couverture qui lui servait de vêtements afin de son plonger dans l'eau brûlante. Elle poussa un soupir de satisfaction avant de commençant à nettoyer activement les tâches de sang qui couvraient son corps, dernières traces du vampire. Enfin, elle plongea la tête sous l'eau, savourant cet instant de bien être. Lorsqu'elle se redressa, son frère était là, la tête penchée au dessus de la baignoire. Il la sermonna quelque peu d'avoir laissé la porte ouverte et de s'être enfoncée sous l'eau sans qu'il ne soit là. La jeune fille grimaça et roula des yeux, elle détestait lorsque son grand frère la sermonnait. Premièrement elle n'était plus une enfant, elle avait 20 ans, elle était assez grande pour savoir ce qu'elle faisait, de plus elle avait une troupe de loups féroces sous ses ordres. Et deuxièmement, il l'appelait par son véritable prénom, Aurore. Et Dieu sait qu'elle avait horreur de ça depuis qu'elle avait choisi de se faire appeler Némésis. Ne le laissant pas finir sa phrase, la blonde replongea la tête sous l'eau, réfléchissant à un endroit où s'échapper. Elle avait envie de danser, de jouer, de jouer avec un homme oui. Elle sortit de l'eau sous le regard blasé de son frère qui secoua la tête avant d'entrer à son tour dans le bain afin de se débarrasser lui aussi, du sang qu'avait laissé le vampire.

Pendant ce temps, Némésis se dirigea vers son armoire, sortant une petite robe noire et des escarpins. Elle se maquilla légèrement et noua ses cheveux en un chignon lâche, laissant quelques mèches retomber. Indiquant à son frère où elle allait, elle sortit du chalet non sans avoir déposer au passage, un baiser sur son front.

Marchant lentement dans la rue, la jeune femme se délectait des regards que posaient les homme sur elle, ils n'étaient que des jouets, rien de plus. Elle était le chat, eux la souris, et c'était tout. Arrivée devant le Charivari, elle entra comme à son habitude, redevenant invisible aux yeux des humains afin de ne pas payer son entrée. Puis à l'intérieur, elle se matérialisa, cherchant des yeux une potentiel victime. Beaucoup d'hommes la regardaient, mais Némésis était une personne plutôt difficile. Certains étaient blonds, d'autres bruns, quelques uns avaient des cheveux longs, d'autres en bataille. Il y avait du choix. Son regard s'arrêta alors sur un beau brun, grand, élancé. Il était accoudé au comptoir et attendait un verre. La demoiselle passa la langue sur ses lèvres, se délectant de son physique, et s'approcha.

S'accoudant à son tour au bar, elle commanda un Whisky et engagea la conversation. Plusieurs minutes après, elle sentait que son attitude ne lui était pas indifférent et se mit à plaisanter avec lui avant de l'entraîner danser le temps d'une chanson. Se défoulant, elle riait, s'amusant de son jeu avec ce parfait inconnu qu'elle ne reverrait sans doute pas le lendemain. La musique terminée, elle lui commanda un autre verre, faisant semblant de s'intéresser à lui afin de se rapprocher...

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 60
Age : 23
Angélique A.Kinley




MessageSujet: Re: Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley Jeu 24 Oct - 10:27




Qu'on se le dise, la jalousie est un zèle égoïste et malheureux.

Enfin ! J'attendais cette journée depuis un petit moment maintenant, j'allais enfin sortir avec l'homme que je convoitais depuis quelques moins maintenant. On se tournait autour depuis un petit moment maintenant, mais je n'avais jamais osé lui proposer de sortir un jour et lui l'avais fait. J'avais eu énormément de mal à m'endormir tellement je réfléchissais à la façon dont j'allais me maquiller, m'habiller, me coiffer. Je n'arrêtais jamais de bouger et au bout de quelques heures, je réussis enfin à fermer les yeux et m'envoler vers le pays des rêves.

Je dormis toute la journée sans même m'en rendre compte. Lorsque j'ouvris les yeux vers 15h, la première chose que je fis fut d'aller me laver. Tout en sentais l'eau chaude goutter sur moi, je réfléchissais à la manière dont j'allais attacher mes longs cheveux blonds. Une fois sortie et les cheveux séchés, je décidai de laisse mes cheveux libres et de juste me mettre un petit bandeau comme à mon habitude. Après tout s'il m'avait invité c'est qu'il m'aimait bien comme j'étais non ?

Je me maquillai rapidement, un coup de crayon et descendit en bas. Ma mère étant un amour, avait préparé un brunch. Elle se doutait que je me lèverais tard, car elle savait pertinemment que lorsque j'avais un rendez-vous je dormais très tard pour ne pas être fatiguée le soir..

Une fois mon repas avalé, il était déjà 16h30 et je ne savais plus vraiment quoi faire. Je tournai en rond et me rongea les ongles. Je n'étais pas de nature stressée habituellement, mais je ne sais pas pourquoi, cette fois je l'étais réellement.. Sans doute parce que dès que je le voyais j'avais des étoiles dans les yeux, dès que je le frôlais c'était des papillons dans le ventre..

Il devait venir me chercher à 19h pour m'emmener au restaurant, je passai alors le reste de mon après midi à jouer de la musique. Je me perdis à jouer des musiques mélancoliques puis plus joyeuses pour enfin entendre frapper à la porte. Je regardai l'horloge qui trônait en haut d'un mur pour remarquer que le temps était vraiment passé très rapidement. Je lui ouvris alors la porte. Il s'était vraiment très bien habillé et ses yeux bleus me faisaient fondre dès que je croisais son regard. Je pris alors mon manteau dans l'entrée et sortis avec lui.

Il m'aida à monter sur sa moto. Je n'étais pas fan de ce moyen de transport, mais je préférais ne rien dire, je n'avais aucunement l'intention de déjà faire louper cette soirée qui s'annonçait extraordinaire ! Lorsqu'il démarra et accéléra, je me tendis et serrais mes mains autour de sa taille. Il plaisanta sur le fait que j'allais l'étouffer si je continuais. Je sais grand cliché de tous les films romantiques, mais venant de lui c'était tellement mignon.

La première étape était donc un petit restaurant de sushi japonais. A vrai dire c'était la première fois que je mangeais dans cet endroit et des sushis par la même occasion. C'était très frais et délicieux, je regrettais presque de n'y avoir pas goutté avant. Il me proposa ensuite d'aller en boite.. Pourquoi pas, ce n'était pas le genre d'endroit où j'aimais mettre les pieds, mais cette soirée semblait être celle des premières fois. Alors je le suivis au Charivari. J'étais passée de nombreuse fois ici, mais je n'y étais jamais rentré encore..

Il me prit alors la main pour rentrer et je sentis un frisson mon parcourir le corps. Il parla au videur qui nous laissa entrer sans même faire la queue. Il devait sans doute être un habitué.. Je le suivis et lorsqu'on entra, la musique était vraiment très forte. Et ce n'était pas vraiment de la musique comme j'aimais, mais je n'allais pas mettre fin à cette soirée maintenant ! Il m'amena jusqu'au bar et me demanda si je voulais boire quelque chose. J'optai pour un Whisky, si on restait longtemps dans cet endroit, j'allais avoir besoin de quelque chose de bien fort ! Je m'excusai ensuite et me rendis aux toilettes.

La musique était tellement forte, que ma tête allait finir par exploser.. Heureusement, dans les toilettes le son était légèrement moins fort.. Je pris un cachet et me contempla dans le miroir et me mis à me parler.. Oui me parler à moi même..

« Si toutes les soirées qu'on passe ensemble se finissaient ici, ça ne va pas durer très longtemps.. Il n'est peut-être pas fait pour moi après tout ?.. Je ne sais pas quoi faire..»

Je m'arrêtai net lorsque j'entendis une chasse d'eau se tirer, je n'étais donc pas seule dans les toilettes.. Sans même réfléchir, je sortie des WC aussi vite que je le pouvais, je ne voulais pas être prise pour une folle et voir une fille complètement délurée, bourré essayer de me réconforter pour après se prendre pour ma meilleure amie et me coller toute la soirée..

Sauf qu'en sortant j'eus une vision que je préférai ne jamais avoir vu ! Il était à quelques mètres de moi en train de danser avec une autre.. Bon on était en boîte c'était peut-être normal, mais ils étaient vraiment trop coller, serrer à mon gout ! La musique se termina et je profitai que la jeune femme se rapproche du bar pour commander quelque chose à boire pour attraper la main de celui avec qui je devais avoir rendez-vous.

« C'était qui cette fille ?! »

Lui demandais-je en fronçant les sourcils. Il plaisanta en me demandant si j'étais jalouse. Qui ça ?! Moi ?! De cette ... Non ! Pas le moins du monde ! Mais ce qui était à moi l'était et à personne d'autre ! La musique reprit alors et cette fois c'est avec moi qu'il se mit à danser. Il pausa ses mains sur mes hanches et me fit tournoyer avant de me rattraper. Je lui souris et on continua à danser comme cela pendant quelques bonnes minutes. En bougeant, je revus la jeune femme avec qui il avait partagé une danse. Contente de ma victoire, je lui fis un grand sourire narquois avant de me replonger dans le regard océan du beau brun et danser au rythme de la musique.

© charney


✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖

Angélique A.Kinley
“A few stolen moments is all that we share.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Age : 25
Localisation : New York
Némésis




MessageSujet: Re: Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley Sam 26 Oct - 13:58


Qu'on se le dise, la jalousie est un zèle égoïste et malheureux.
TU T'AVANCES INSOLENTE ET SI BELLE, TOUS LES HOMMES TE REGARDENT, TE DÉSIRENT...

✤ Némésis ✤ feat ✤ Angélique ✤

La musique terminée, elle lui commanda un autre verre, faisant semblant de s'intéresser à lui afin de se rapprocher...

Le serveur était aussi pas mal dans ses goûts. Bruns, les cheveux en bataille, et de beaux yeux verts profond. Il était vêtu d'un T-shirt gris qui moulait parfaitement son torse et ses abdominaux ainsi que d'un jean brut. Némésis lui fit un clin d'oeil tout en lui commandant une bière. Légèrement sous le charme, elle lui demanda quand se terminait son service, celui-ci lui répondit alors qu'il pouvait prendre une pause lorsqu'il le désirait mais que si elle souhaitait le voir à la sortie de son travail il lui faudrait attendre deux heures du matin. La jeune femme acquiesça avant de se tourner vers la piste de danse où l'homme qu'elle avait accosté quelques minutes auparavant dansait avec une grande blonde qui d'ailleurs, lui fit un grand sourire narquois. Nullement impressionnée, Némésis haussa un sourcil devant la débilité terrestre. Si cette blondinette se croyait supérieure à elle, grand bien lui fasse, elle n'en avait cure. Elle avait autre chose à faire que de passer son temps à se battre pour un homme alors qu'une dizaine l'attendait. Néanmoins, comme la demoiselle aimait à se faire remarquer, elle décida d'embêter la blonde qui semblait tellement sûre d'elle. Ce faisant, elle se tourna vers le charmant barman avec qui elle avait décidé de finir sa nuit et qui, le lendemain matin, serait très certainement surpris de trouver son lit vide et sans aucun numéro.

Devant son air charmeur, le serveur cria à l'un de ses coéquipiers qu'il prenait une pause et sauta par dessus le bar avant de la rejoindre, ses yeux pétillants fixés sur elle, complètement envoûté. Némésis lui sourit, conquise. Elle aimait lorsque les hommes tombaient comme des mouches à ses pieds. Il est vrai que parfois cela lui posait quelques soucis, surtout lorsqu'elle éconduisait un ou deux hommes trop mûrs pour elle ou alors certains terrestres complètement ivres. Mais bon, elle savait se défendre. Elle offrit un sourire carnassier à l'une des jeunes filles pré-pubères qui avait repéré le barman, lui faisant signe d'un léger mouvement de tête d'aller voir ailleurs, puis prit la main de l'homme afin de l'amener sur la piste de danse, juste à côté du couple.

La musique se faisait plus rythmée, plus dansante mais aussi plus sensuelle. Elle passa ses bras autour du jeune brun pour se coller contre lui et commença à balancer ses hanches au rythme de l'air. La jeune femme ressentait la musique au plus profond d'elle même, elle résonnait en elle et ses gestes suivaient. Elle sentait le souffle chaud du garçon près d'elle, l'euphorie les gagner tandis qu'ils se rapprochaient encore et toujours plus, se collant l'un à l'autre. Némésis mordit ses lèvres, prenant plaisir à danser contre le jeune barman mais aussi en sentant les yeux du couple fixaient sur elle. Elle avait une idée de leur expression, l'homme surpris et fasciné par sa danse, le mouvement de son bassin, et la femme, courroucée et jalouse de l'attention que lui portait son copain. Cela lui plaisait. Elle éclata d'un rire cristallin qui fit se tourner vers elle plusieurs hommes avant de reporter son intention sur le barman. Il lui demanda son prénom, elle lui répondit avant de s'enquérir du sien. Ethan. Elle sourit, un joli prénom pour une jolie bouille. Et sans se connaître ils dansent, les mains glissent, les jambes s'entrecroisent, la jeune femme commençait à avoir chaud dans sa fine robe noire, son corps était couvert de sueur et ses cheveux collaient à son front et à son cou. Elle se tourna, collant son dos contre le torse du garçon tandis qu'il glissait ses mains sur elle. Elle releva les yeux pour croiser ceux du couple. Joueuse, elle regarda l'homme et fis passer sa langue sur ses lèvres. Voyant sa compagne le regarder sévérement, elle rit à nouveau..


 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 60
Age : 23
Angélique A.Kinley




MessageSujet: Re: Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley Mer 30 Oct - 22:43




Qu'on se le dise, la jalousie est un zèle égoïste et malheureux.

J'étais aux anges ! Malgré ma légère mésaventure, si je pouvais appeler ça comme ça, j'étais victorieuse et l'homme avec qui j'avais un rencart n'avait d'yeux que pour moi maintenant. Je le regardais dans le bleu océan de ses yeux et je m'y perdais, j'aurai aimé danser avec lui pendant des heures. Même si ce n'était pas un endroit que j'appréciais particulièrement, le fait d'être dans ses bras rendais cet endroit et cet instant magique !

Il finit par me lâcher les hanches et me proposa de boire quelque chose. C'était en effet une bonne idée, je commençais à avoir plutôt soif. Il m'amena alors près du bar. Je fis un petit sursaut quand je sentis mon détecteur de démon vibré dans la ceinture. Oui c'était assez étrange, mais sous ma robe, j'avais ma Pierre de Rune, mon détecteur et des petits couteaux. On n'est jamais assez prudent. J'avais espéré toute la journée ne pas rencontrer de créature mais c'était raté il me semble. Plus je me rapprocher du bar, plus je le sentais. Je m'assoyais alors très anxieuse au bar. Je regardais toutes les personnes autour de moi pour voir s'il n'y en avait pas une qui se comportait pas normalement..

Tout le monde avait l'air très normal autour de moi, que des terrestres.. En regardant la piste de danse, je remarquais que la jeune femme qui avait dansé avec l'homme qui m'avait invité plutôt le regarder à nouveau. C'était impressionnant la manière dont elle le dévorait des yeux. Il semblait qu'elle n'ait pas assez de l'homme avec qui elle dansait.. Je la fusillais du regard avant de faire un demi-tour sur le tabouret et appeler le barman. Je pris une coupe de champagne et le brun un verre de whisky.

J'avais une terrible envie de me rendre sur la piste de danse et de montrer à cette pimbêche qu'elle n'était pas la seule à savoir danser et faire languir les hommes, mais je sentais mon détecteur et si jamais quelqu'un se collait contre moi et le sentait, il me prendrait pour quelqu'un de dérangée.. Je décidais alors de trouver ce satané démon et de m'occuper de lui avant de retourner danser. Je remarquais alors un homme quitter le bar et mon détecteur se faire moins fort. C'était lui !

Je me tournais vers l'homme qui m'accompagnait et lui murmura à l'oreille que je revenais. Puis quittais le bar. Je me fondis dans la foule puis utilisa une de mes runes pour disparaitre. Il y avait tellement de monde ici que personne ne s'était rendu compte de ma disparition. Je suivis alors le suspect pour être sûre qu'il s'agissait en effet d'un démon. J'en fus sûre lorsque je remarquais qu'il me voyait. Je sortis alors un de mes couteaux de sous ma robe et lui planta dans ce qu'on aurait pus appeler la veine jugulaire chez un terrestre. Le démon sembla alors bien affaiblis, mais je renchérie par un autre coup de poignard dans le ventre. C'était presque trop facile.. Une fois qu'il disparue, je rentrais à nouveau dans la boite de nuit. J'étais toujours invisible aux yeux des terrestres et des videurs pour pouvoir rentrer sans soucis puis réapparut au milieu de la foule. Personne ne m'avait vue, je retournais alors près du bar.

Lorsque je posais les yeux sur lequel il devait être assis, il n'y avait personne. Son verre était vide, mais le mien était toujours à sa place.. Il était sans doute repartit danser. Je me tournais vers la piste et le chercha alors des yeux.

© charney


✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖ ✖

Angélique A.Kinley
“A few stolen moments is all that we share.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Age : 25
Localisation : New York
Némésis




MessageSujet: Re: Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley Jeu 2 Jan - 18:01


Qu'on se le dise, la jalousie est un zèle égoïste et malheureux.
TU T'AVANCES INSOLENTE ET SI BELLE, TOUS LES HOMMES TE REGARDENT, TE DÉSIRENT...

✤ Némésis ✤ feat ✤ Angélique ✤

Elle releva les yeux pour croiser ceux du couple. Joueuse, elle regarda l'homme et fis passer sa langue sur ses lèvres. Voyant sa compagne le regarder sévèrement, elle rit à nouveau..

La jeune femme était d'humeur joyeuse. Rien ni personne ne semblait pouvoir altérer sa bonne humeur. Le jeune barman qu'elle avait conquis était aux anges, séduit par son physique, et la jeune blonde dont elle avait séduit le copain était un brin frustrée. Elle l'avait d'ailleurs vu s'éclipser vers le bar quelques secondes auparavant afin de boire un verre avec son amoureux. Némésis profita alors de ce moment pour profiter pleinement de sa future proie. Elle devait se l'avouer, c'était bien la première fois qu'elle était aussi subjuguée par la beauté d'un simple terrestre. Elle plongea son regard dans ses beaux yeux verts avant de passer sa main dans ses cheveux bruns en bataille. Ils étaient si doux... Elle se colla alors la lui, la musique se faisant plus lente et encore plus sensuelle. La main du serveur glissa plus bas sur ses hanches tandis que ses lèvres lui effleuraient le cou. Une odeur musquée parvint au nez de la belle blonde qui, joueuse, fit glisser sa langue dans le cou du barman qui frissonna.

Une fois la musique terminée, la jeune femme passa une main dans ses cheveux, les ramenant en arrière. Les yeux d'Ethan brillaient, et il était en train de s'approcher pour commencer une nouvelle danse lorsqu'un homme fit irruption à côté de lui, le visage rouge de colère. Celui-ci lui fit bien comprendre qu'il n'avait pas intérêt à quitter son poste à nouveau au risque de perdre son boulot, le tout en lui postillonnant dessus. Le jeune homme regarda Némésis d'un air dépité mais elle lui fit un clin d’œil qui voulait tout dire. Cette nuit risquait d'être très longue avec ce jeune brun... Elle sourit alors. Pour la première fois de sa vie, elle se disait que ce jeune inconnu aurait peut-être la chance de l'avoir plus d'une nuit dans son lit. Enfin, cela dépendait bien sûr de la première nuit qu'elle passerait avec...

Légèrement dépitée, elle chercha du regard un homme avec qui s'amuser le temps que le jeune barman termine son service. Un grand blond l'accosta et une nouvelle danse commença. Ses yeux étaient d'un bleu glace et il était beau garçon, mais il n'avait pas le même charisme qu'Ethan. Elle dansa ainsi pendant plusieurs chansons, changeant de garçon lorsqu'ils devenaient trop entreprenant. Elle avait déjà fait son choix.

Soudain, en tournoyant, elle aperçut la grande blonde s'éloigner du bar, laissant son cher ami seul. Passant la langue sur ses lèvres, Némésis se délecta alors de la haine que ressentirait la blonde si jamais elle voyait cette homme à son bras. D'un pas décidé, elle se dirigea vers le bar et s'assit à côté de lui. Ethan lui apporta un verre de rhum non sans jeter au passage un regard haineux au brun qui se tenait à côté d'elle. Souriante, elle le rassura en lui soufflant un baiser, savourant cet instant de gloire. Il parlèrent quelques minutes puis, la blonde ne revenant toujours pas, il lui proposa d'aller danser, ce qu'elle accepta avec plaisir. Le rythme s'était accéléré à nouveau et les yeux du brun luisaient d'envie. La jeune blonde décida alors de se jouer de lui en dansant avec, même si il ne l'intéressait plus. Rien que pour voir la tête de sa compagne...

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley

Revenir en haut Aller en bas

Qu’on se le dise la jalousie est un zèle égoïste et malheureux... Feat Angélique A.Kinley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [ Amour, Jalousie, et autres Péripéties ] -PV-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» [PV] Jalousie & Amitié
» [Quête] Caramels, Sucres d'orges et jalousie.
» Une sorte de jalousie compulsive... - Mike & Rosario

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to City of Bones :: New-York :: Brooklyn. :: Le Charivari.-